Nouvelles de bord du 1er juillet

Message de Luke Berry (Lamotte Module Création)

« Ça y est, le vent est arrivé. On est en mode « dragster » au reaching, sous gennak, depuis cette nuit. Aujourd’hui, ça va être un peu une course de vitesse et malheureusement, face aux nouveaux, on ne peut pas faire grand-chose. Au final la molle d’hier a été bien utile pour nous pour réparer pas mal de petits problèmes d’informatique, d’électronique et de matelotage et, bien sûr, finir le spi. Le vent va continuer de se renforcer avec le passage d’un bon front aujourd’hui. Puis après, du près jusqu’aux Açores ! »

Message de Kévin Bloch (Legallais)

« Tout va bien à bord de Legallais. La nuit a été longue avec le passage de la dorsale, mais on est contents de voir qu’on s’en sort pas mal par rapport aux petits copains. Maintenant on est au reaching, sous J1, plein ouest, dans 15-20 nœuds de vent, et il fait gris. On ne mange pas trop mal et on commence à caler notre rythme par rapport au sommeil. Y’a intérêt car on est pas au vent de la bouée ! »

Message d’Antoine Carpentier (Redman)

« Encore une nuit en mer, ce coup-ci avec du vent ! On est super content de notre passage de l’anticyclone. On a réussi à mieux passer qu’Axel (Trehin) et Fred (Denis), du coup on a repris le leadership. Ça fait du bien. L’ambiance à bord avec Mikaël est toujours au top. Le fait d’avoir un sudiste pour la molle a sûrement été un atout ! Sinon, le programme de la journée a été de vérifier l’étanchéité de la fuite au niveau du presse-étoupe. Comme ça fuyait encore un peu, rien de bien méchant : un demi litre d’eau sur plus de 12 heures. On a bloqué un peu le moteur à l’aide de bouts, et remis une couche de graisse puis de scotch électrique cette fois-ci, et ça a l’air d’être bon. Plus une goutte d’eau ! Un vrai désert ! Niveau allure, on est sous grand-voile haute, grand genak et trinquette. Le bateau file sur l’eau. La mer est relativement calme et c’est assez agréable ! Je viens de me réveiller d’une grosse sieste de 3 heures et Mikaël vient d’aller se coucher. Normalement, dans ce laps de temps, on ne devrait pas avoir de manœuvre. On a regardé le dernier pointage. Axel et Fred vont vite, comme d’habitude. Ça nous oblige à être dessus tout le temps. Le pilote barre et on est aux réglages. Niveau carte postale, pas d’étoiles, que des nuages. On a croisé des baleines en fin d’après-midi, à deux reprises. On a eu le droit à un souffle ou deux, puis elles ont disparu. On a une ETA dans une semaine. J’ai un peu de mal à y croire. Quand on regarde les routages Adrena, il y a des sections à plus de 20 nœuds de moyenne, ce que je n’ai encore jamais fait avec le bateau ! »

162 TREHIN Axel – DENIS Frederic – PROJECT RESCUE OCEAN

Message d’Axel Trehin (Project Rescue Ocean)

« Passage du col : check, même si on trouve que notre décalage sud n’a pas eu l’effet escompté. C’est parti en bâbord amure pour aller chercher le front. Ça fait du bien d’aller vite, même si le confort en prend un coup. On n’aura pas changé de voile, juste de bord et d’ambiance (un poil plus humide). »

Message d’Olivier Delrieu (Vicitan II)

« Pas d’avarie à bord. Nous sommes contents d’être sorti de la zone sans vent. Didier est monté dans le mat pour resserrer la girouette. Mon fils a réussi ses concours. Le moral est donc bon ! »

Message de Valentin Gautier (Banque du Léman)

« On est bord à bord avec Luke Berry et Jean-Baptiste Daramy (Lamotte Module Création). On est à une allure où notre bateau marche super bien, donc on est plutôt en train de leur revenir dessus. Le vent est progressivement monté au fil de la nuit. On a 17-18 nœuds établis et on marche régulièrement à 14-15 nœuds, au reaching, sous gennaker. On sort progressivement de la boucaille. On était un peu dans la « peuf » toute la nuit et j’ai l’impression que la visibilité est en train de s’améliorer. Je pense que ça laisse présager l’arrivée du prochain front froid. Dans la journée, le vent va continuer de prendre des tours jusqu’à atteindre, selon les fichiers, entre 25 et 30 nœuds. On va rester au reaching, mais ensuite ça va se resserrer petit à petit et on va se retrouver au près. Le moral est bon. On s’est plutôt bien reposé ces derniers jours. »

Message de Benoît Hantzperg (Volvo)

« ENFIN du vent comme on aime ! On se croirait au pays des Abers avec de la boucaille et entre 15 et 20 nœuds ! Le bateau est super. Aucun dégât à déplorer. On a vécu une journée horrible, hier. Trois fois le vent est rentré et retombé dans la foulée. On était bien tendus tous les deux. C’est déjà 100 miles derrière maintenant. L’objectif, à présent, c’est de remonter le plus possible. D’ailleurs, nos waypoints s’appellent « remontada ».

Message de Franz Bouvet (Yoda)

« On a rangé les maillots de bain. Le vent est revenu. Le temps est idéal, avec une mer plate et 10 nœuds de vent ce matin. Le moral est bon malgré le retard pris dans des vents de 1 à 3 nœuds. On a des provisions. »

Message d’Emmanuel Le Roch (Edenred)

« Hier, le vent est tombé progressivement pour être quasi nul. On en a profité pour faire un check du bateau encore en rodage. Visserie, usure prématurée… On en a aussi profité pour faire une plus grande toilette, avec un rasage en prime ! Un petit goût de terre! Comme la météo le permettait, nous avons également fait un petit repas gastro : pâtes à l’huile d’olive ! Tout propre qu’on était, on se serait cru au resto ! Dans l’après-midi, le vent est rentré comme prévu, et Edenred a accéléré petit à petit. La flotte est partie par devant, comme d’habitude dans ces conditions. Les écarts se sont creusés, mais le rythme à bord est bon. Nous sommes en forme ! Ça cavale entre 12 et 14 nœuds ! »