Didier Le Vourc’h et Olivier Delrieu (Vicitan II), 13e aux Sables

Didier Le Vourc’h et Olivier Delrieu ont franchi la ligne d’arrivée de la 8e édition de la Les Sables – Horta – Les Sables en 13e position, ce lundi 12 juillet à 6h 01min 50s (heure de Paris). Le duo de Vicitan II a ainsi mis 14 jours 16 heures 59 minutes et 50 secondes pour boucler les 2 540 milles du parcours entre les Açores et la Vendée. Son écart au premier est de 3 jours 18 heures et 40 minutes. Son écart au précédent est de 52 minutes et 54 secondes.

Didier Le Vourc’h et Olivier Delrieu

« Ça a été un sacré morceau, cette 8e Les Sables – Horta. On a tout eu, y compris des nuits assez épouvantables. On n’a quasiment pas eu de soleil, quasiment pas eu d’étoiles. En revanche, on a eu des bords de spi effrénés. J’ai eu l’impression de vivre un condensé de tout ce que l’on peut avoir en course au large, tout ça en 15 jours, avec un professeur patient et émérite. Les trois jours de près ont été durs. A la fin j’en avais un peu marre car j’avais l’impression qu’on me tapait dessus en permanence. J’ai encore des bleus partout et Didier s’est fait mal au dos. On a fini par un joli match à plusieurs bateaux. C’était motivant pour finir la course, même si on aurait voulu être un peu plus près de ceux de devant. On s’est un peu encalminés tout seuls. On s’est mis, non pas une balle, mais une punaise dans le pied. C’était sympa. On a eu un moment de joie quand on était 9e. On s’y est cru mais je ne sais pas ce qui nous a pris, on a tenté un truc vers le nord et ça n’a pas bien marché du tout. Il y a eu un moment complètement magique quand on est arrivé à Horta. On s’est retrouvés à cinq dans la baie, sous le soleil ! Un moment fantastique ! Au final, j’ai vécu des milliers de choses durant ces deux semaines de mer. Des années de voile en 15 jours ! De plus, on a notre qualification pour la Transat Jacques Vabre en poche. On est paré pour la prochaine ! »

134 LE VOURCH Didier – DELRIEU Olivier – VICITAN II;plan manuard 2014;mach 40