Franz Bouvet et Patricia Hentsch (Yoda), 19e aux Sables

Franz Bouvet et Patricia Hentsch ont franchi la ligne d’arrivée de la 8e édition de la Les Sables – Horta – Les Sables en 19e position, ce mardi 13 juillet à 7h 29min 10s (heure de Paris). Le duo de Yoda a ainsi mis 15 jours 18 heures 27 minutes et 10 secondes pour boucler les 2 540 milles du parcours entre les Açores et la Vendée. Son écart au premier est de 4 jours 20 heures et 07 minutes. Son écart au précédent est de 23 heures et 52 minutes.

Patricia Hentsch

« Non seulement c’était un baptême du feu en Class40, mais en plus j’avais mis les pieds sur le bateau seulement trois jours avant et je n’avais pas navigué avec Franz depuis 2009 ! Il a fallu qu’on apprenne à naviguer ensemble sur un bateau que je ne connaissais pas, avec des tas de trucs que je ne connaissais pas comme des ballasts, des bastaques… Pour moi, ça a été compliqué et heureusement que Franz connait son bateau par cœur. Passer du temps en mer, ça j’ai l’habitude car j’ai déjà traversé l’Atlantique et le Pacifique, par contre, c’est vrai qu’en convoyage on ne choisit pas forcément la route la plus directe. S’il y a du vent, on contourne, etc… Là, avec le fait de vouloir absolument aller quelque-part, on s’est retrouvé au près dans une houle hachée, avec un bateau qui tapait. Pour manger, je vous donne une image : c’était comme être assis sur un cheval au galop qui saute des obstacles sans prévenir, ce qui fait que pour manger c’est un peu compliqué. On ne sait pas à quel moment la cuillère va sauter. Quand le bateau tombe, si on a un gobelet à la main avec du thé dedans, il faut penser à remonter le bras sinon le contenu va rester en haut et le verre va descendre. C’est vraiment compliqué. En plus, on avait un fou furieux qui tapait au marteau contre la coque, y compris le soir après 22 heures et le week-end ! Ça, c’était pas bien ! (Rires) On m’avait promis des vacances au Portugal sous le soleil, et finalement je me suis retrouvée à faire 15 jours de camping sous la pluie, au milieu de nulle-part ! Ça, ce n’était pas prévu mais à part ça, c’était super ! (Rires) »