Stanislas Thuret et Roland Jourdain (Everial), 12e aux Sables

Stanislas Thuret et Roland Jourdain ont franchi la ligne d’arrivée de la 8e édition de la Les Sables – Horta – Les Sables en 12e position, ce lundi 12 juillet à 5h 08min 56s (heure de Paris). Le duo d’Everial a ainsi mis 14 jours 16 heures 06 minutes et 56 secondes pour boucler les 2 540 milles du parcours entre les Açores et la Vendée. Son écart au premier est de 3 jours 17 heures et 47 minutes. Son écart au précédent est de 1 heures et 28 minutes.

Stan Thuret et Roland Jourdain (Everial)

« On s’est bagarré comme on a pu, avec les armes qui nous restaient après avoir perdu notre grand spi. Sur cette course, régulièrement des péages se sont fermés devant nous et à chaque fois ça a recollé derrière. On a tenté des trucs et essayé de trouver des trous de souris. On ne sait pas vraiment si on en a trouvé plus que nos adversaires car il y a vraiment de grandes différences entre les bateaux. C’est toujours compliqué de comparer les trajectoires quand on n’a pas les mêmes vitesses. Ce qui est certain, c’est que ça a été un parcours spécialement tordu. C’est assez rare de voir ça à ce point. Dans notre cas, on s’est retrouvé entre deux eaux : ça partait devant, ça revenait derrière. Parfois, ça a été de grands moments de solitude. Même si on se disait qu’il ne fallait pas qu’on se mette de pression, ça a quand même été agaçant. S’il y avait eu une étape à Horta, tout aurait été différent. Là, pour nous, ça a été dur de voir partir les premiers partir sous spi et pas nous. Ça s’est joué à deux ou trois heures près. A ce moment-là, on a compris que ça allait être long, surtout après avoir perdu le grand spi. C’est une voile essentielle sans laquelle ça ne marche pas bien du tout. »